04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Publié le par FDT

Le lac Atitlán, entouré de majestueux volcans, s'étend sur plus de 130 km2 à 1550 mètres d'altitude.

Nous stationnons au bord du lac à Panajachel.

Le dimanche, de nombreux bus déversent leurs flots de touristes guatémaltèques pour une journée au bord du lac.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Panajachel n'a pas grand charme mais représente un bon point de départ pour la visite des villages autour du lac.

Les villages Cakchiquels et Tzutuhils alentours ont conservé leur mode de vie traditionnel. Leurs costumes revêtent des couleurs et motifs somptueux assortis d'accessoires colorés.

Nous prenons une lancha pour rejoindre Santiago de Atitlán, village tzutuhil, de l'autre côté du lac. L'église catholique datant de 1541 et dominant la place du marché, est comble. De nombreux croyants assistent à la messe à l'extérieur.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

C'est dimanche, jour de marché.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Santiago est réputé pour ses somptueux « huipiles », blouses portées par les femmes, tissées à la mains et ornées d'oiseaux.

Les femmes âgées portent un couvre-chef rouge, le tocoyal, un long bandeau tissé enroulé sur lui-même et formant une galette.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Les hommes se remarquent avec leurs pantalons courts rayés ornés dans le bas de motifs d'oiseaux ou de fleurs et tenus par une ceinture, et leurs couvre-chefs.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Ici, on mélange religion chrétienne et croyances païennes. Les indiens vénèrent Maximón (San Simón), un mannequin habillé élégamment qui a, entre autres pouvoirs, celui de soigner et de porter chance.

Maximón n'a rien d'un saint... Il aime l'alcool, le tabac et l'argent (!!!), qu'on lui offre pour obtenir ses faveurs.

Maximón change chaque année de maison. Renseignements pris, il « habite » cette année à 3 kilomètres de Santiago.

Nous prenons les transports en commun « classiques » ici, c'est à dire un pick-up (picopero) où nous nous entassons debout à 28 dans la benne !!! Nous avons tout juste le temps de prendre une photo avant d'être totalement compressés par nos compagnons de route...

On comprend pourquoi l'usage de la ceinture de sécurité n'est pas obligatoire ; ça reviendrait à revoir tout le système de transport collectif !!!

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous découvrons maintenant Maximón, qu'on ne trouve pas particulièrement attachant...

Un jeune couple de Panajachel est présent ; il nous explique en sortant, rendre visite tous les 2 ou 3 ans à Maximón pour lui demander certaines choses.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous retournons à Panajachel où nous passons une très agréable soirée avec Jeroma, Matt et leurs 2 enfants. Ils habitent Panajachel et nous les avions rencontrés un an auparavant dans le sud du Chili lors de leur voyage d'une année en Amérique du sud en camping-car.

Le lendemain, nous partons en camping-car à la découverte de 2 autres villages autour du lac, Santa Catarina Palopó et San Antono Palopó, accrochés à flanc de colline.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Les indiens portent ici aussi des tenues traditionnelles, dans les tons de bleu, et l'activité de tissage est omniprésente. Ces villages n'ont pas architecturellement beaucoup de charme mais méritent le détour pour l'authenticité des modes de vie.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Aujourd'hui encore, un tremblement de terre est ressenti... 5,7 sur l'échelle de Richter, l'épicentre se situe sur la côte Pacifique.

Après 4 jours autour du lac Atitlán, nous reprenons la route direction l'altiplano au nord.

Nous grimpons jusqu'à 3000 mètres puis faisons halte à San Cristóbal Titonicapán, un agréable village à 2500 mètres, proche de Quetzaltenango. Nous bivouaquons devant sa belle église du XVIIe.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Le lendemain, nous décidons finalement de parcourir quelques villages plus au sud dans une vaste vallée maraîchère.

San Andrés Xecul nous surprend avec son église jaune flashy et ses anges multicolores...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Et ses fils multicolores qui sèchent sur les toits des maisons... Le village est connu pour son activité de teinture de fil de coton. Splendide !

Nous déambulons dans les rues jusqu'à la chapelle du haut du village qui offre une superbe vue haute en couleur...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Même le maïs ajoute sa pointe de couleur...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

A côté de la chapelle, elle-aussi jaune citron, se dresse un autel maya.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Les bus ont revêtu leur traditionnel nœud de Navidad...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Un passage par la boucherie, non réfrigérée bien sûr... L'étal est propre et nous sommes en altitude , à 15° environ donc nous « osons » acheter de la viande « plein air »!!!

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Et toujours les nombreuses tiendas, épicerie de village, où les produits sont vendus à l'unité pour coller au plus près des capacités de paiement des habitants. On achète un rouleau de papier toilette, un petit paquet de chips, un sachet individuel de gâteau... Mais tous ces nombreux petits emballages se retrouvent le long des rues et routes...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous arrivons en soirée à Zunil sur la place du « Palacio municipal » (la mairie...).

Nous sommes réveillés dès 5H par les klaxons des bus appelant leurs passagers et sommes envahis dès 6H par les nombreux marchands de la place... et finalement bloqués jusqu'à midi !

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Un chauffeur de bus nous explique que ces anciens « Us school bus » sont achetés environ 10000 dollars l'unité aux Usa, après 10 ans de service. Ils arrivent en traditionnelle couleur orange et sont repeints au Guatemala de couleurs vives, « tunés » avec des pare-chocs et phares chromés... au final, de vraies œuvres d'art et de véritables bus tout terrain toujours à fond aussi bien dans les montées que dans les descentes...

Nous continuons sur les hauteurs jusqu'à Fuentes Georginas pour une agréable baignade dans des eaux chaudes au milieu d'une végétation luxuriante. Très relaxant...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

En remontant vers le nord, nous faisons de nouveau halte à San Cristóbal Titonicapán. Nous sommes le 12 décembre et c'est la fête de la vierge de Guadalupe, la Vierge Noire.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

C'est également le jour de défilé des « diablos pinturados », une tradition depuis plus de 150 ans dans ce village : les jeunes s'enduisent le corps de cirages colorés aux motifs variés et ont la fâcheuse habitude de vouloir serrer entre leurs bras les spectateurs... Gabriel en a fait les frais et ses vêtements se souviennent encore de la couleur de ces vrais petits diables !!!

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Le lendemain, dimanche, c'est jour de marché, un véritable festival de couleurs et d'odeurs...

Tout se vend : fruits, légumes, viandes, tissus, huipiles, crabes, chats, dindons...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Sur la première photo, on voit des blocs de calcaire qui, broyés avec du maïs et de l'eau, produisent la fameuse pâte de la tortilla.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Le soir, nous assistons au « desfile navideño », sponsorisé par des entreprises locales.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous aussi, nous préparons Noël... Peinture de boules de Noël, décoration intérieure, nœud à l'avant du camping-car à l'image des bus guatémaltèques et tricycles...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Un mariage a lieu aujourd'hui et, pratique courante, les mariés ont loué un bus pour acheminer les invités car les personnes possèdent rarement un véhicule.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Pour répondre à certaines interrogations, nous avons toujours le même rythme : lever 6 heures (lever du soleil également) suivi de 3H30/4H d'école++ (du lundi au samedi...) puis départ et visites, le soleil se couchant vers 18 h.

Dans les endroits chauds ou très touristiques, nous préférons visiter le matin.

Ce rythme de travail est nécessaire pour Grégoire en classe de 3ème. Le programme du Cned est lourd et les évaluations pointues et complètes : rien à voir avec le rythme de Marie Bartette, dixit Grégoire !!!

Mais, à ce rythme-là, Apolline en CM1 risque de terminer son année scolaire en mars... On verra bien !!!

Gabriel en 6ème avance rapidement d'autant plus que la plupart des programmes le passionnent...

Il se régale avec les cours de français du premier trimestre sur la mythologie grecque, une de ses passions (avec les lego et le foot bien sûr)... L'Enéide, l'Iliade et l'Odyssée, et les Métamorphoses n'ont pas de secret pour lui...

Quant à Louis qui n'est absolument pas « scolaire », il apprend beaucoup mieux en balade dans la nature que dans les livres !!! Il lui faudra bien toute l'année scolaire pour absorber le programme de CE1 !

En route maintenant pour l'Altiplano, plus précisément la Sierra de las Cuchumatanes, avec ses sommets jusqu'à 3500 mètres et ses villages 100% indigènes.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Tout d'abord , un contrôle sanitaire juste avant Huehuetenango …

On entre encore dans une « zona libre de las moscas de frutas » et on y laisse encore quelques oranges... On ne sait pas si cette mouche des fruits existe en France mais, en tout cas ici, elle nous pompe l'air depuis la Patagonie !!!

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous passons ensuite rapidement de 1700 à 3150 mètres avec un « classique » : je suis en première (impossible évidemment de passer la seconde...), le moteur chauffe, je mets le chauffage à fond pour aider le moteur... Heureusement, il ne fait qu'une vingtaine de degrés dehors !!!

A un moment donné, dans une forte montée, un camion trop lent nous oblige à ralentir tellement qu'il ne nous est plus possible d'avancer et, une fois à l'arrêt, impossible de repartir avec ce degré de pente … Seule solution, une marche arrière de 500 mètres pour retrouver une partie de route moins pentue et enfin se relancer...

Une grande descente ensuite et un « classique » : j'utilise le frein moteur pour éviter que les freins ne chauffent donc je roule à ...20 km/heure en pleine descente.

A ce rythme-là, on n'est pas rendu … mais il faut savoir ménager sa monture !!!

Un arrêt « ravitaillement » en eau dans la sierra... Les points d'eau, ici, sont collectifs, l'eau n'arrive pas encore à chaque maison.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous voilà enfin à Todos Santos dans l'ethnie des Mams à 2400 mètres d'altitude.

Les rues du village ne pouvant pas accueillir le gabarit de notre camping-car, le parking de la paroisse nous ouvre ses portes, aux côtés de l'incontournable camion de livraison « Coca-cola »!

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Quel dépaysement ! Ici, les hommes, du plus jeune au plus âgé, sont habillés de la même façon : pantalon rouge à rayures, blouse blanche à rayures bleues et col brodé, et chapeau melon orné d'un ruban bleu...

Cela semble irréel, on se croirait dans le décor d'un film !!!

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Finalement, ils sont aussi étonnés de nous voir là que nous de les voir habillés tous pareils !

C'est un véritable défilé devant le camping-car et nous répondons à de nombreuses questions... Nous sommes même surpris de les voir aussi curieux.

La casa rodante, ici,ils ne connaissent pas...Quand on leur explique ce que c'est, ils la nomment la « casa mobil »... On n'a jamais eu autant de sourires en si peu de temps... même nos amis argentins sont battus !!!

A chaque coin de rue, on trouve de petits ateliers de coutures où sont confectionnés ces vêtements, traditionnellement renouvelés pour la semaine sainte ou pour la fête du village .

Les femmes mams portent toutes la même jupe et de superbes huipiles.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Même les haricots en grain du marché revêtent de splendides couleurs !

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Une balade sur les hauteurs de la ville, jusqu'aux ruines de Tecumanché. Là encore, croix catholiques et autel maya se côtoient...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Louis, amoureux de la tenue de Todos Santos, repart avec pantalon rayé rouge et chapeau melon réalisé par l'artisan du village...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

En partant, nous donnons le vélo de Louis, trop petit aujourd'hui, à la paroisse du village.

Le vélo offert à Grégoire en 2005 terminera ses vieux jours à Todos Santos ...

Nous vidons un peu plus le camping-car en donnant à des familles tout ce que nous avons de vêtements d'Apolline et Louis pour une nouvelle vie guatémaltèque... Et en retour, nous recevons des gâteaux...

Nous avions remarqué en arrivant dans cette vallée proche de la frontière mexicaine de nombreuses maisons en dur aux bandeaux colorés, ce qui nous avait étonné dans cette région plutôt pauvre au relief escarpé et aux cultures difficiles.

Nous apprenons que les jeunes de la vallée partent travailler clandestinement entre 2 et 5 ans aux Etats-Unis puis reviennent aux pays avec des dollars en poche pour construire leur maison, acheter un véhicule et commencer leur vie de couple.

Quelques unes de ces maisons arborent même fièrement le drapeau américain !!! On comprend mieux maintenant la raison d'être des nombreux panneaux en bord de route incitant à dénoncer la fraude aux visas et financés par l'ambassade des Etats-Unis...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Après 2 jours dans ce village particulièrement attachant, nous rebroussons chemin vers le sud.

Mais au détour de la route, un panneau « Laguna Magdalena » nous interpelle...

Nous demandons à une personne en pick-up quelle est la distance jusqu'à la laguna ; il nous répond 5 kms ce qui nous rassure, mais poursuit par un « 1 h à 1h30 de route... » pour terminer par « Que Dios te bendiga »!

Allez, c'est parti... sur une piste au cœur de la Sierra de Cuchumatanes à 3200 mètres.

A 10 km/h, on a tout loisir d'admirer ces splendides paysages. Nous roulons en bordure d'agaves géantes...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Et au milieu de ces terres austères, nous trouvons une clinique pour femmes, en partie financée par l'Union Européenne.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Finalement, au bout de 2 heures, la piste devenant impraticable pour le camping-car, nous nous arrêtons au milieu de nulle part sur des hauts plateaux à 3200 mètres... Calme et sérénité garantis...

Une agréable nuit blottis sous les couvertures et une gelée blanche au petit matin...

Un petit air d'Altiplano bolivien, on adore !

Le lendemain, après une matinée école++, les enfants passent leur après-midi à jouer dans cet environnement de « robinson ».

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Pendant ces 2 jours, nous verrons de nombreux enfants et leurs troupeaux de moutons.

Un vieux monsieur à dos d'âne s'arrête, nous explique que la vie est très dure ici. Il cultive des pommes de terre et du maïs, plus des tomates, piments et salades pendant la saison des pluies.

Un de ses fils travaille clandestinement depuis 3 ans aux Usa pour se constituer un petit pécule puis revenir vivre au Guatemala. « El guatemalteco trabaja mucho » nous dit-il et constitue une main d'oeuvre recherchée aux Usa...

Trois jeunes, leur vélo à la main,demandent à Manu s'il possède une pompe pour regonfler leur vélo. Ils travaillent dans le reboisement de cette zone en transplantant de jeunes pins. Ils ont 2 heures de trajet quotidien en vélo pour rejoindre leur travail.

Les habitants ici ont la peau du visage tannée par le froid et le soleil.Ils n'ont pas accès à l'électricité et vivent totalement au rythme du soleil.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Une jeune guatémaltèque, habitant Ciudad de Guatemala et parlant parfaitement le français appris au lycée français Jules Verne de la capitale, s'arrête pour échanger quelques mots.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Sur le chemin du retour, nous ne croisons qu'un bus...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous rejoignons la route principale pour une fulgurante descente jusqu'à 2000 mètres pour remonter ensuite vers le trangle Ixil, Nebaj, Chajul, Sacapulas...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Un passage pluvieux par Nebaj où les femmes portent des jupes rouges flamboyantes...

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous passons une nuit au calme dans le village de Sacapulas avant l'effervescence de son marché le lendemain, dernier dimanche avant Noël.

Les feuilles de bananier se vendent comme des petits pains pour préparer le plat traditionnel de Noël au Guatemala, les « tamales », du maïs et de la viande enroulés dans une feuille de bananier et cuit dans un bouillon.

On trouve également des pommes et raisins, des fruits coûteux consommés uniquement pendant les fêtes.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous poursuivons vers Santa Cruz del Quiché sur une route en mauvais état que des femmes et enfants tentent de rafistoler pour obtenir quelques pièces des automobilistes.

Après un rapide passage à Chichicastenango où nous ne parvenons pas à stationner pour cause de fête locale, nous passons la nuit à Chiché avant de poursuivre vers Joyabaj. Ici encore, de nombreux panneaux indiquent l'intervention d'ONG américaines pour lutter contre la malnutrition infantile.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

De beaux paysages et une baignade rafraîchissante dans une cascade mais une route en piètre état jusqu'à Mixco Viejo. Cette route, initialement, asphaltée, s'est totalement dégradée suite aux fortes pluies et à son défaut d'entretien.

Les décorations de Noël s'affichent à l'extérieur des maisons.

04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo
04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo04/12/2015 : de Panajachel à Mixco Viejo

Nous nous hâtons maintenant de rejoindre Fred (et Jules bien sûr) à Ciudad de Guatemala pour fêter Noël ensemble...

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article