29/04/16 : de Monterey à Austin

Publié le par FDT

Nous contournons San Francisco par l'est sur de gigantesques 2 fois 6 voies. Le principe est de 4 voies gratuites et 2 voies payantes optionnelles pour ceux qui veulent rouler plus vite (les 2 voies de gauche séparées par une ligne jaune sur la photo).

29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous poursuivons au sud vers la côte Pacifique.

Dans la vallée maraîchère de Salinas, nous cueillons en plein champ de succulentes fraises, gorgées de sucre.

A noter la préoccupation permanente des américains pour l'hygiène, il faut se savonner les mains avant la cueillette...

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Le principe est simple : vous allez au champ, cueillez vos fraises puis passez à la ferme, pesez vous-mêmes vos fraises et réglez directement dans une caisse, le tout en toute confiance, sans aucune surveillance...

De nombreuses choses fonctionnent sur ce modèle aux U.S.A.

Par exemple, dans les "campgrounds", les campings d'état, vous réglez votre emplacement en glissant l'argent dans une enveloppe avec le numéro d'immatriculation du véhicule et vous introduisez le tout dans une boîte fermée à clé.

Aucun ranger n'est là pour surveiller mais il peut passer à tout moment pour vérifier si chacun a payé et, en cas de fraude, l'amende est lourde...

Les entrées dans certains parcs d'état fonctionnent aussi sur ce système de paiement "libre".

Ce système fonctionnerait-il en France ???

Nous poursuivons jusqu'à Monterey au bord de cette côte caillouteuse où les champs se jettent dans l'eau... un petit air de Paimpol...

A Monterey, station balnéaire à 200 kilomètres au sud de San Francisco, nous retrouvons une colonie de phoques lézardant au soleil sur la plage.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous arrivons sur le Big Sur, une côte sauvage absolument magnifique, en grande partie protégée, que nous longeons jusqu'à San Simeon. Au large, nous apercevons des baleines.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

A Piedras Blancas, une colonie d'éléphants a élu domicile depuis les années 90, estimée à 23 000 individus aujourd'hui.

Ces énormes tas de graisse se prélassent au soleil... sous l'oeil de nombreux admirateurs.

On photographie, on filme, on observe... on ne s'en lasse pas... Encore un bel instant "nature"...

Les males pèsent jusqu'à 2,3 tonnes et mesurent jusqu'à 5 mètres de long, les femelles 800 kg et 4 mètres. Nous les voyons à cette saison sur la plage mais la plupart du temps, 10 mois pour les femelles et 8 mois pour les mâles, ils sont en mer en quête de nourriture, en plongeant jusqu'à 25 minutes d'affilée entre 300 et 1000 mètres de profondeur,

Les mâles arrivent sur ces plages en novembre et se battent entre eux pour déterminer leur territoire. Les femelles arrivent fin décembre pour mettre bas, élever leur progéniture puis repartent en mer.

Ici encore, c'est pelade collective...

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

En Argentine, nous avions les animaux sauvages, lions de mer, éléphants de mers et autres, à portée de main. Nous devions établir nous-mêmes les distance de "courtoisie" et de sécurité par rapport à ces animaux.

Aux Usa, c'est différent car ces mammifères marins sont particulièrement protégés.

Leurs "zones de résidence" sont protégées par des barrières le long des plages, laissant les spectateurs à une vingtaine de mètres au minimum des animaux.

On peut observer également des spécimens beaucoup plus "classiques" comme les écureuils et les lapins... Un écureuil, sur la première photo, n'hésite pas à fréquenter les phoques...

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous quittons définitivement la côte Pacifique via la grande région viticole de Paso Robles pour rejoindre Yosemite National Park, traversé 10 jours avant dans la foule, lors de la semaine d'entrée gratuite dans les parcs nationaux.

Nous passons une nuit tranquille dans la forêt suivie d'une matinée école++ et coupe de bois pour nos barbecues du soir.

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous arrivons à Yosemite de nouveau dans toute sa sérénité... La route vers Glacier Point est dorénavant ouverte ce qui nous offre de beaux points de vue sur Yosemite Valley et ses cascades, et l'occasion d'une balade en montagne.

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous souhaitons rejoindre la ville de Bodie à l'est de Yosemite mais il est impossible de traverser la Sierra Nevada car les routes enneigées vers 3000 mètres sont toujours fermées. Nous devons donc contourner par le nord-ouest, par Sonora puis Jackson, ce qui rallonge évidemment mais permet de découvrir de beaux lacs d'altitude vers 2200 mètres.

Silver Lake encore partiellement gelé offre l'occasion d'une bataille de boules de neige tandis que Clapes Lake nous dévoile marmottes et coyotes.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Quelques photos de maisons typiquement américaines, toujours en bois.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous quittons maintenant la Californie pour entrer dans le Nevada. Dès la première station-service, des machines à sous sont présentes dans la boutique...puis les casinos défilent dans Carson Valley.

Quelques kilomètres après, nous revoilà en Californie...

Nous arrivons à l'ouest de la Sierra Nevada sous la neige à 2500 mètres et devons encore modifier notre itinéraire pour cause de col fermé.

Nous décidons de bivouaquer au bout d'une piste près de Mono Lake sans distinguer grand chose dans le mauvais temps environnant...

Au petit matin, nous découvrons notre environnement fort agréable et partons en balade autour du lac.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Mono Lake est un lac d'altitude à 2500 mètres d'altitude dans un environnement désertique, avec en toile de fond les sommets enneigés de la Sierra Nevada. Ce lac est remarquable par ses étonnantes concrétions calcaires, les tufas, dressées sur les berges ou dépassant de l'eau. Ces concrétions se forment grâce à des sources souterraines. L'eau de ces sources est chargée en carbonate de sodium qui se dépose progressivement pour former en jaillissant ces concrétions.

L'eau du lac étant fortement saline, 2 fois et demie plus que l'océan, seules une espèce de mouche et une de crevette parviennent à y vivre, se nourrissant d'une algue verte.

Mais si l'on voit aujourd'hui de nombreuses concrétions sur les berges du lac, c'est parce que le niveau du lac a fortement baissé depuis une cinquantaine d'années. La ville de Los Angeles, à 500 km de là, a dévié dans les années 50 une partie des sources alimentant le lac en eau pour ses propres besoins en eau potable...

Le lac est depuis 1994 un espace protégé mais son niveau continue inexorablement à baisser le menaçant d'asphyxie, aggravé par une sécheresse récurrente depuis 4 saisons dans l'ouest américain.

Le sud du lac offre de splendides vues sur les tufas à la lumière de la fin d'après-midi.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous quittons ce merveilleux site... un dernier coup d'oeil...

29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous relevons 91 000 kilomètres au compteur du camping-car, soit 6 800 kilomètres effectués en 5 semaines aux Etats-Unis... et 61 000 km depuis le début du voyage !

Aujourd'hui, dimanche 8 mai, c'est le "mother's day" aux U.S.A, la fête des mamans...

Nous prenons la direction de Bodie, ancienne ville de la ruée vers l'or, aujourd'hui classée State Park, à laquelle on accède par une piste de 5 kilomètres.

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Après la découverte d'une pépite en 1859 puis d'un important filon en 1879, Bodie devint la deuxième plus importante ville de Californie après San Francisco.

Les conditions de travail à 100 ou 200 mètres de fond étaient éprouvantes, ajoutées aux hivers rudes à cette altitude de 2500 mètres. Après avoir livré 100 millions de dollars d'or en 80 ans, les mines déclinèrent fortement dans les années 20 pour être finalement fermées en 1942 où seuls une poignée d'hommes subsistaient encore dans la ville, ravagée par un incendie 10 ans plus tôt.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

La ville se visite aujourd'hui, figée dans son époque, dans un environnement semi-désertique, dans le froid... On s'y croit vraiment...

Au travers des vitres des maisons ou à l'intérieur de quelques rares bâtiments restaurés, on devine quelques fragments de vie...

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous bivouaquons en soirée en forêt près du lac Tahoe. Nous songeons à un barbecue mais ne tentons pas le diable... enfin l'ours, dont la présence est signalée dans le secteur. Dommage, nous avions même le charbon de bois à disposition sur le sol dans ce coin de forêt ayant brûlé quelques années auparavant.

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Plus au nord, le lac Tahoe à 1867 mètres nous émerveille. C'est un des plus beaux lacs d'altitude que nous ayons vu, aux eaux translucides et entouré de forêt de conifères et de sommets enneigés.

Le site est aussi prisé en hiver pour les stations de ski environnantes que l'été pour les randonnées en forêt et les activités nautiques.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin

Pendant que certains planchent sur les cours de l'école++ dans le camping-car, d'autres partent en balade..

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Devant les splendides pistes de ski enneigées au milieu des forêts de sapins entre 2000 et 3000 mètres, nous hésitons un instant à chausser les skis ! Trop tentant et le ski nous manque tant...

Mais soyons raisonnables, en plus de louer l'équipement, il nous faudrait acheter pantalons chauds, gants... le tout X 6 ! Tant pis, nous attendrons l'ouverture des pistes alpines...

C'est la fin de l'hiver ici et la période de remise en état des routes. Là encore, rigueur américaine oblige, dans les zones de travaux, quand arrive notre tour de passer, nous devons suivre un véhicule "Pilot car – Follow me", qui limite ainsi la vitesse sur la zone.

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Autre particularité des routes, des "turn out", sortes de voie courte de dégagement, sont aménagées régulièrement sur les routes tortueuses pour permettre aux véhicules lents de laisser passer les plus rapides. Le "turn out" est obligatoire dès que plus de 5 véhicules nous suivent.

C'est bien pour les véhicules "standards" mais notre "2,4 litres poussif avec ses presque 5 tonnes" déjà extrêmement lent, l'est encore plus avec ce système...

On ressemblait déjà à une tortue avec notre maison sur le dos, on en a maintenant la vitesse !!!

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Dans la réalité, ce système permet de fluidifier la circulation et évite de nombreux "énervements" au volant de certains conducteurs plus rapides. Les américains ne roulent jamais lentement, mais toujours à la vitesse maximale autorisée ! Nous n'avons encore jamais vu de radars sur les routes mais des contrôles effectués par avion sont indiqués sur des panneaux de signalisation.

Au quotidien, tout nous double : voitures, camions, R.V, pick-up avec trailers...

Manu ne se souvient pas avoir doublé un véhicule aux U.S.A, à part les voitures garées en bord de route !!!

Les plus petits camping-car, au minimum 2 mètres de long de plus que nous, sont équipés de moteurs V10. A croire que le V8 est un minimum dans ce pays...

Mais ils passent 2 fois plus souvent à la pompe que nous !!!

Tous les véhicules particuliers et les petits camions fonctionnent à l'essence sans plomb, et les poids-lourds au diesel, dont le prix est équivalent à celui de l'essence sans plomb, 0.60 à 0.80 E/litre.

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Notre route passe par Virginia City qui mérite une halte mais pas un détour...

C'est une ancienne ville minière de la ruée vers l'or, de 1859. Bien conservée, elle étale sur sa rue principale type Far West son lot de saloons, magasins généraux... Hyper touristique...

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous poursuivons en soirée vers Austin. L'ouest américain abritant de nombreux animaux sauvages ou en liberté, nous devons rester vigilant : migration actuelle des daims, chevaux sauvages, bétail en open range...

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Nous continuons sur une route historique, le "Pony Express Trail"...

En 1845, il fallait 6 mois pour envoyer un message de la côte est vers les Etats-Unis de Californie. Dans les années 1850, 1/2 million de personnes avaient migré vers l'ouest et étaient demandeurs de nouvelles fraîches à domicile.

Le Pony Express fut donc créé en 1860. Ce service postal à cheval, avec un total de 160 relais, 120 cavaliers et 500 chevaux le long des 3200 kilomètres, reliait le Missouri à la Californie et permettait d'acheminer le courrier en 10 jours.

Les cavaliers changeaient de monture, des chevaux mustang, tous les 20 km en moyenne dans les relais. Il fallait en moyenne 75 chevaux pour parcourir les 3200 km entre Saint Joseph dans le Missouri et San Francisco en Californie.

Chaque cavalier parcourait 75 à 100 miles, changeant 6 à 7 fois de cheval, et devait braver le froid, la chaleur, les indigènes... Les cavaliers étaient recrutés jeunes, 18 ans maximum, et de préférence orphelins... Le mustang galopait en moyenne à 16 km/h mais pouvait atteindre 40 km/h en pointe. L'objectif de vitesse limitait la charge possible et le coût de création des infrastructures rendit ce service très cher et donc limité à une clientèle aisée.

La diligence et surtout le télégraphe eurent bientôt raison de cette entreprise qui périclita au bout de 18 mois de bons et loyaux services. Mais le Pony Express demeure un symbole fort de la conquête de l'Ouest.

29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin

Dans la région d'Austin autour de 2000 mètres d'altitude, les plus grandes mines d'or à ciel ouvert du monde ponctuent le paysage.

29/04/16 : de Monterey à Austin

En soirée, alors que nous roulons sur une piste à la recherche d'un bivouac dans Humboldt National Forest, nous apercevons de "grosses bêtes", genre "cerf à la démarche d'un lama", certains avec des bois, d'autres non ! Nous pensons à des wapitis....

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin
29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

Soirée barbecue... sandwiches chauds... pain grillé/ventrêche/salade... un classique ! Le feu nous réchauffe, les soirées à 2000 mètres sont très fraîches. Gelée blanche au petit matin...

29/04/16 : de Monterey à Austin29/04/16 : de Monterey à Austin

En route maintenant pour Salt Lake City... Une étape de 350 kilomètres...

J'arrête maintenant d'écrire le blog sinon, comme dit Manu : "Tu vas arriver à Salt Lake City avant moi !!!"... Pour une fois, je suis à jour...

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David Angevin 04/06/2016 11:01

Quel voyage... Votre blog est fantastique. Merci de partager ces moments magiques!

jeroma 25/05/2016 07:54

Hola todos espero que va muy muy bien el viaje!!!!! Que bueno ver tus fotos!! Saludos de Matt Solhana y kiara y Jeroma .!!!

FDT 26/05/2016 19:31

Gracias por escribir. Un gran abrazo para toda la familia !

Martin 18/05/2016 10:31

Salut la famille,
Monterrey ca fait rêver. ... C'est la ville de Zorro, ' renard rusé qui fait la loi...' dites bonjour au sergent Garcia ☺ bises bea

FDT 26/05/2016 19:30

Un Z qu veut dire ... Montery !
Merci pour l'info les fines lames...
Bises à tous les 3.