28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Publié le par FDT

Entre Abancay et Nazca, la région Apurimac offre de superbes paysages.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Avant la descente vers Nazca, une halte au cœur de la Cordillère à 4500 mètres.

En suivant au hasard une piste en cailloux, nous arrivons à deux superbes lagunas, au milieu de nulle part… mais entourées de flamants roses, canards, lamas, alpagas, vigognes…

Un véritable havre de paix… dont nous profitons pendant 3 jours. Les couleurs nous rappellent le sud-lipez en Bolivie.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Un berger vient à notre rencontre. Quel plaisir d’échanger …

Il habite avec son épouse et ses 3 enfants une ferme à 1 km environ des lagunas.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Ils n’ont pas d’accès à l’électricité et l’investissement dans une installation solaire avec batterie s’avère trop onéreux pour eux, de l’ordre de 450 euros. Ils ne disposent pas de l’eau courante mais d’eau potable via un puits creusé. Pour se chauffer l’hiver, ils vont chercher du bois à plusieurs kilomètres et le ramènent à dos d’âne (charge possible 100 kg) ou de lama (charge 50 kg). Dans ces régions de montagne, ils se sentent oubliés du gouvernement … Leurs conditions de vie sont très précaires. Ils vivent d’un troupeau d’une centaine de lamas et alpagas et d’une trentaine de moutons. La viande, 25/30 kg par alpaga, 50/60 kg par lama, est vendue à des négociants. La viande d’alpaga est particulièrement réputée pour sa finesse, tout comme la laine d’alpaga, de meilleure qualité que celle de lama. Pour avoir un ordre d’idée, un alpaga vivant est vendu 60 euros à l’abattoir, à l’âge de 2 ans.

A cette altitude, il est impossible de cultiver quoi que ce soit. Ils échangent de la viande de lama et d’alpaga contre du maïs, des pommes de terre, de la farine …

Les terres, où paissent les animaux, appartiennent à la communidad, à la communauté.

Il leur faudrait une centaine de bêtes de plus pour vivre correctement. Chaque soir, ils doivent rentrer le troupeau dans l’enclos en pierre gardé par des chiens à côté de leur maison, pour éviter que le zorro, le renard, ne leur mange des bêtes. Une dure vie de besogne 7 jours sur 7.

De superbes journées ensoleillées mais…froides.

10 à 15° en journée, -5° la nuit et … 6 petits degrés le matin dans le camping-car.

Mais, étrangement, on dort bien sans chauffage dans le camping-car. C’est ça la chaleur humaine…

Au petit matin, l’eau de la laguna est gelée.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous profitons de cette pause pour cuisiner : crêpes, pains au chocolat, lasagnes… mais nous tentons en vain le riz au lait. A cette altitude, l’eau bout à une température bien inférieure à 100°, ce qui rend impossible la cuisson du riz, des haricots secs…

Revenez vite, Mamie et Papi, on entame notre dernier pot de Nutella !

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Manu répare la porte du camping-car, malmenée par les enfants, et qui ne ferme plus …aidé par Grégoire, avec sa nouvelle cagoule anti-froid…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous reprenons notre route vers Nazca. Quarante kilomètres avant Puquio, nous sommes étonnés de tomber sur un contrôle sanitaire. Nous apprenons que la région dans laquelle nous entrons est exempte de la mouche du fruit, comme certaines régions d’Argentine et du Chili.

Nos oranges ne peuvent pas franchir cette barrière … Nous les pressons donc en jus qui peut franchir la barrière alors que les peaux ne le peuvent pas !

Nous offrons quelques verres de jus d’oranges à nos contrôleurs qui, en retour, nous proposent de partager leur repas…

Halte ensuite au marché de Puquio où Apolline partage sa corde à sauter avec un petit péruvien.

A la sortie de Puquio, la route coupée pour travaux nous oblige à stopper pendant 2h30.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Après une descente vertigineuse, nous passons dans la journée de 4500 à 500 mètres, nous parvenons enfin à Nazca située dans un immense plateau désertique.

Nous stationnons pour la nuit sur la place principale, la Plaza de Armas.

Le lendemain matin, défilé dans les rues de Nazca. Nous apprenons que chaque dimanche les écoles, associations, administrations… défilent pour honorer le drapeau péruvien au rythme de la musique.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous sommes abordés par Pepe qui s’occupe des relations publiques à la mairie de Nazca. Une de ses filles vivant en France, il a à cœur de nous servir de guide pendant notre séjour dans sa ville.

En accord avec le maire de Nazca qui nous reçoit le lendemain, nous séjournons dans la ville dans le cadre d’un échange interculturel franco-péruvien.

Pepe nous ouvre les portes des sites de la ville et nous fournit de précieuses informations.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Les ruines incas de Paredones. En conquérant cette région côtière, l’inca Tupac Yupanqui construisit un complexe résidentiel impérial. On a retrouvé sur le site des céramiques, ossements humains, étoffes en coton, maïs…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Les aqueducs de Cantalloc.

Pour pallier l’absence de pluie, les Nazcas avaient construit plus de 40 canaux souterrains qui filtraient l’eau de la nappe phréatique et la conduisaient vers les puquios, les réservoirs. Toujours utilisés par les agriculteurs, ces aqueducs sont enterrés de 3 à 6 m et pavés de galets. Des trous d’aération en forme de spirale permettaient d’en surveiller le débit et d’y effectuer des nettoyages périodiques.

Grégoire a l’autorisation de parcourir ces canaux souterrains, go pro en main bien sûr…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

De la culture de cochenille sur des cactus, très utilisé en cosmétique.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Un passage par un splendide hôtel de Nazca, dont Pepe connaît le propriétaire, passionné de combats de coq et fin producteur de pisco. Le pisco est une eau de vie à base de raisin à 40° qui se boit pur ou associéé à des fruits ou en cocktail.

Les fins de semaine à Nazca sont animées par les combats de coq dans plusieurs sites de la ville. Les meilleurs coqs peuvent valoir jusqu’à 2000 dollars… 16 coqs sont sacrifiés par soirée…

Non franchement, ce n’est pas un spectacle pour nous…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Apprentissage de la céramique dans un atelier artisanal. Ici on façonne toujours les poteries à la manière des anciens Nazcas, sans tour, uniquement à la main et avec des outils de pierre. Ils nous expliquent les couleurs naturelles utilisées : manganèse, oxyde de fer, chaux… Le polissage est à la pierre frottée au préalable sur la joue, la peinture au pinceau et le passage au four une seule fois à 900°.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Un succulent déjeuner dans une « cevichería ». Le ceviche, plat emblématique du Pérou, est composé de poissons ou fruits de mer crus coupés en petits morceaux et marinés dans du jus de citron vert avec des piments et des oignons crus.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une visite maintenant chez des exploitants d’une mine d’or.

Différentes étapes à la sortie de la mine : broyage des cailloux dans un tambour par choc des cailloux, mortier géant avec un bloc de pierre de plus de 500 kg sur lequel se balance une personne pour réduire la pierre en poudre mélangée à de l’eau et du mercure pour amalgamer l’or. Très artisanal…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Un premier aperçu des fascinantes lignes de Nazca depuis le cerro de Cantalloc. Ici l’aiguille et la pelote…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Et le summum … un tour en avion au-dessus des lignes de Nazca, tracées dans la pampa entre Nazca et Palpa, entre 900 av.J.C et 500 ap.J.C par le peuple Nazca.

Ces géoglyphes posent une des grandes énigmes de la géologie. Visibles dans leur totalité seulement du ciel, ces dessins géants figurent tantôt des créatures vivantes ou fantastiques, tantôt des végétaux ou des formes géométriques.

Plus de 300 figures, souvent traversées par des lignes droites, tissent sur la plaine côtière une vaste tapisserie de près de 450 km2. Les lignes d’une profondeur de 10 à 30 cm ont été tracées par un simple déplacement de cailloux qui couvrent le sol désertique de Nazca. L’absence de vent et de pluie sur ce plateau désertique explique l’exceptionnelle conservation de cet écheveau depuis plus de 2000 ans.

Par qui ont-ils été tracés ? Pourquoi ? Comment ? Différentes hypothèses circulent.

Après les premiers relevés de l’archéologue américain P.Kosok, la mathématicienne et astronome allemande Maria Reiche étudia sans relâche les lignes de 1946 jusqu’à sa mort en 1998.

Pour elle, ces lignes constituaient un calendrier astronomique. Pour d’autres, les lignes et figures dessinaient un espace rituel pour les processions…

Depuis les derniers accidents aériens de 2008, des mesures drastiques ont été appliquées pour sécuriser les vols, notamment la présence d’un pilote et d’un copilote dans ces avions de 4 passagers en général.

Nous faisons la connaissance de Christopher, jeune pilote français qui effectue dans cette société aérienne des heures de vol afin de valider ses licences pour devenir pilote de ligne.

Je pars avec Gabriel et 2 autres passagers pour effectuer le vol.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Et les figures semblent si petites quand on les survole à 2500 pieds…

Entre autre, la baleine (65 m), les triangles (3 kms), l’astronaute (35 m), le singe (90 m), le chien (50 m), le colibri (97 m), le condor (135 m), enfin l’arbre (70 m) et les mains (50 m) au bord de la Panaméricaine.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Puis c’est le départ d’Apolline, Louis, Grégoire et Manu avec Christopher.

Manu retrouve son élément, tout va bien !!!

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Les 4 journées suivantes se déroulent dans les écoles de la ville, publiques et privées, primaria (école primaire) et segundaria (équivalent collège) avec de riches échanges.

Nos enfants intègrent des classes ce qui leur permet de mesurer les différences d’enseignement, de comportement, de culture… et surtout de passer d’excellents moments de complicité et de jeux avec des enfants de leur âge…

Louis, « el rubio », attise toujours les curiosités avec ses cheveux blonds…

Quant à Apolline, elle a toujours autant de facilité à communiquer avec d’autres enfants et Gabriel passe ses récrés à jouer au foot bien sûr…

Les plus jeunes ont cours 5 jours par semaine de 8h30 à 13h et les plus âgés de 13H à 18h, ce qui permet d’optimiser les bâtiments scolaires.

Les signes religieux (Vierge, Christ…) sont omniprésents dans les écoles publiques et privées mais la religion est libre.

Dans la cour de chaque école, on trouve un kiosco où les enfants peuvent acheter boissons, friandises…

Dès 3 ans, les enfants apprennent l’hymne national et l’hymne régional. L’honneur au drapeau est fortement ancré et fait même l’objet une fois par an d’un défilé des écoles dans tout le pays.

L’enseignement public manque souvent de moyens et l’apprentissage d’une langue étrangère y est très limité. Les professeurs qui enseignent dans le public ont souvent leurs enfants dans les écoles privées… Et le système des horaires du matin ou de l’après-midi permet à certains professeurs du public d’enseigner ½ journée dans leur école puis l’autre ½ journée dans une structure privée.

Grégoire en cours d’art (danse, en fait !), Louis en classe, récré pour tout le monde !

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous assistons dans l’un des établissements à la remise des cordons par le chef de la Police locale aux… « policiers scolaires » !!!

Les policiers scolaires sont choisis dans chaque classe par les autres enfants et sont censés représenter des valeurs comme l’entraide, la solidarité, le goût du travail, l’amitié… des genres de chefs de classe à la française mais avec une connotation « policière », adoucie cependant par la mascotte de la police...

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une nouvelle école et de nouveaux copains et copines…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Le jour suivant, une école chino-péruvienne où nous passerons dans une douzaine de classes pour nous présenter et répondre aux questions des enfants de 3 à 15 ans ! Quels sports pratique t-on en France ? Quel est le plat préféré des français ? Quel type de musique écoutent les adolescents ? Est-ce que Grégoire a une amoureuse en France ??? Est-ce que tous les enfants français ont les cheveux clairs ?

Muchas gracias Rosa …

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Grégoire est assailli par les jeunes adolescentes qui lui demandent son FB, facebook bien sûr… Son look d’ado européen les fait littéralement craquer…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Des moments inoubliables à Nazca, muchas gracias Pepe !

Retour sur la Panaméricaine et un dernier coup d’œil sur les lignes de Nazca depuis un cerro.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous poursuivons vers le nord en direction d’Ica dans une des régions les plus sèches du monde, moins de 30 mm de pluie par an. Les paysages alternent entre désert et oasis avec cultures de maïs, bananes, mandarines... grâce à des canaux d’irrigation.

Dans les zones désertiques, des bâtiments d’élevage de poulets … On comprend enfin d’où viennent ces millions de poulets ingurgités chaque année par les péruviens…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous découvrons encore de nouveaux fruits…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

A l’ouest d’Ica, la laguna de Huacachina, véritable petite oasis au milieu de dunes géantes.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Allez, c’est parti pour une après-midi buggy et sand-board dans les dunes…

Sensations fortes garanties … Evidemment, les enfants adorent.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Quelle sensation de vitesse allongés sur les sand-board ! Génial…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Pour terminer, un superbe coucher de soleil sur les dunes.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Le lendemain, nous visitons la toute proche Reserva Nacional de Paracas, juste avant Pisco.

Nous effectuons dans la journée un circuit dans cette réserve de 335000 hectares aux superbes plages et bords de mer abrupts aux tons jaune/brun/ocre.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

De drôles de découvertes sur la plage …

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

On termine par Lagunillas, petit port de pêche, sa plage « roja » et ses oiseaux de mer, pélicans, cormorans…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous quittons la réserve pour rejoindre le petit port de pêche de Cerro Azul.

Le lendemain matin, nous discutons avec les pêcheurs qui réparent leurs filets, la mer étant trop forte aujourd’hui pour pêcher avec leur barque sans moteur.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous avons aujourd’hui une pensée toute spéciale pour Constance dont c’est le baptême. Nous aurions tellement aimé être présent à cette fête avec toute la famille…

Sur la route vers Lima, on retrouve une brume souvent présente sur la côte en hiver.

Encore une alternance de zones désertiques avec des élevages de poulets à perte de vue et de zones irriguées avec de grosses exploitations agricoles appelées « fundo », entourées de murs et de miradors de surveillance.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous arrivons à Lima qui, avec plus de 8 millions d’habitants, héberge 1/3 de la population du pays. 55% de la population vit sur le littoral.

Nous stationnons dans le quartier moderne de Miraflores en bord de mer et rejoignons le centre de Lima par le Metropolitano, qui n’est pas un métro mais un bus rapide à voie réservée.

Lima est une ville moderne avec de superbes édifices coloniaux, parfois perdus au milieu de bâtiments récents.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

La Plaza San Martin

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

L’église de la Merced et l’artère commerçante du centre, le jirón de la Unión.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

La Plaza Mayor entourée d’édifices coloniaux : la Municipalidad, el palacio de Gobierno, la cathédrale et le palacio Arzobispal (palais de l’Archevêché).

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

La Casa de la Literatura peruana, installée dans une ancienne gare.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous passons le lendemain, un dimanche, à flâner sur le malecón de Miraflores.

Miraflores est à la fois quartier d’affaires, commercial et résidenciel, au bord du Pacifique. On y vit ici très à l’européenne.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous repartons en direction de Barraca, encore une alternance de désert et d’oasis.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

A Barraca, nous nous dirigeons plein est dans la cordillère des Andes pour rejoindre le parc national Huascaran et passons dans la journée du niveau 0 à 4100 mètres… Nous dormons dans le village de Conococha.

Nous arrivons dans la vallée de Huaraz, jalonnée par la Cordillera Blanca, une chaîne de sommets et volcans de plus de 6000 mètres dont le Huascarán qui culmine à 6768 mètres.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous passons 3 jours dans le parc national inscrit à l’Unesco, tout d’abord à la découverte d’une curieuse plante, la puya remondi, de la famille des broméliacées, qui pousse entre 3000 et 4000 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes.

Après une croissance très lente, pouvant durer près d’un siècle, la puya remondi adulte présente un tronc d’une soixantaine de centimètres de diamètre surmonté d’une rosace de feuilles acérées et bardé de crochets pointus. Pendant sa période de floraison, la puya développe une hampe florale de 4 à 8 mètres de hauteur couverte de fleurs blanches. C’est une des inflorescences les plus grandes du monde avec 6000 à 10000 fleurs et 8 à 10 millions de graines. Nous sommes trop tôt dans la saison pour apercevoir une puya en fleur. Après la floraison, elle meurt…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Quelques peintures rupestres datant de 200 à 600 ap.J.C.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une balade jusqu’au pied du glacier Pastoruri à 5000 mètres. Ce glacier est représentatif du réchauffement climatique, il a perdu 572 mètres entre 1980 et 2013. Globalement, la Cordillera Blanca possède 755 glaciers qui ont perdu en 33 ans 27% de leur superficie.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

On trouve encore à ces altitudes proches de 4000 mètres des paysans qui élèvent des moutons et vivent dans ces maisons typiques rondes au toit de chaume.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Le lendemain, nous changeons de secteur. A la hauteur de Yungay, une très mauvaise route se fraie un passage dans la quebrada de Llanganuco.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous aboutissons à la laguna de Llanganuco, composée en réalité de 2 lacs, Chinancocha et Orconcocha, aux couleurs sublimes.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Au-dessus de ces lagunas, débute le sentier d’accès à la laguna 69.

Une superbe randonnée de difficulté moyenne de 14 kilomètres, 5 heures aller/retour entre 3900 et 4600 mètres. Nous partons bien emmitouflés mais nous nous déshabillerons progressivement dans la montée…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Enfin la laguna 69 et ses eaux turquoises au pied du Chacracaju (6112 mètres).

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Puis le retour et de longs moments à admirer las viscachas.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une curiosité, « l’arbre à papier », dont le tronc ressemble à un millefeuilles de papier.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous passons le lendemain dans le parc. Louis et Grégoire terminent leurs évaluations de l’école++…

Un passage par le marché de Caraz,et ses incontournables « cuy », cochons d’Inde, très prisés grillés, rôtis, confits ou en sauce…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous poursuivons au nord de Caraz dans le Cañon del Pato.

Le río Santa a creusé des gorges impressionnantes à la jonction des cordillère noire (à l’ouest, montagnes de basse altitude) et blanche (hauts sommets), créant un canyon étroit et profond de 1000 mètres.

Pour créer la route dans les flancs de la montagne, il aura fallu creuser 42 tunnels sur 25 kms.

Le canyon débouche sur le village de Huallanca.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une collection « toilettes extérieurs »…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous poursuivons jusqu’à Vinzos, paisible village proche de la côte où nous passons la nuit.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Le lendemain matin, foot, enfin « pelota » comme ils disent ici…

Nous quittons le village avec quelques bananes « rouges », absolument succulentes, offertes par une jeune fille aux enfants… en remerciement du FB de Grégoire !

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Retour sur la Panaméricaine en direction du nord.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Toujours dans une zone désertique avec ponctuellement de grandes zones irriguées avec canne à sucre, riz, maïs…

Aujourd’hui, température de 22° et 90% d’humidité !

D’immenses superficies de rizières, ici en cours de ramassage, de grandes zones de stockage de sacs de riz dans l’attente de leur séchage sur des bâches noires.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Transport d’œufs…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous rejoignons le site de Huacas del Sol y de la Luna, 2 pyramides distantes de 500 mètres l’une de l’autre et appartenant à la civilisation Moche (IIe/VIIIe). On ne visite que la huaca de la Luna, la huaca del Sol étant en cours de fouille, on la confond encore aujourd’hui avec une colline naturelle. Elle aurait eu une fonction politico-administrative.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

La huaca de la Luna est un vaste temple en adobe sur 5 niveaux, avec de superbes bas-reliefs polychromes représentant des divinités anciennes, des figures géométriques, des animaux…

Des milliers de briques composent l’édifice et on aperçoit distinctement les différents étages. Le temple se renouvelait suivant un calendrier cérémoniel précis, et un étage venait s’ajouter à la structure, enterrant ainsi l’étage inférieur. La huaca de la Luna fut un lieu religieux et funéraire.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Puis une belle surprise… Une zone wifi à l’accueil du site permet de « skyper » avec Mamie et Papi !

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous passons une nuit agitée à Huanchaco sur le parking de l’église… Feu d’artifice à minuit, orchestre et cloches de l’église chaque heure pendant plusieurs minutes…

Pourtant, « el Padre », le prêtre, à la sortie de la messe, nous avait assuré de la tranquillité du lieu…

Le lendemain, nous déambulons sur le front de mer de Huanchaco, petite station balnéaire connue pour ses embarcations de roseaux, les « caballitos de totora » (petits chevaux de roseau). L’usage de ces embarcations remonte à l’époque des Chimús.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous rejoignons le site de Chan Chan.

Nous visitons accompagné d’un guide. La plupart des sites touristiques au Pérou étant dépourvus d’explications, le recours à un guide devient nécessaire. Serait-ce fait exprès ???

Les vestiges de l’ancienne capitale du royaume Chimú (vers 1300) forment l’un des complexes archéologiques les plus importants de l’Amérique précolombienne.

Entièrement construite en adobe (torchis), la capitale se compose de vastes quartiers ou citadelles, enfermés chacun dans une haute enceinte en terre battue, formant de grands quadrilatères.

L’ensemble devait atteindre 25 km2 à son apogée. Les citadelle regroupaient plusieurs bâtiments : place cérémonielle, plates-formes funéraires, palais du souverain, habitations de la cour et de l’administration, casernements, magasins, silos…

Dans les structures funéraires étaient ménagées des chambres à ciel ouvert où était déposée la dépouille du souverain entouré de ses richesses (or, tissus, céramiques …) et de victimes sacrificielles dont le nombre s’élevait à 200 ou 300…

Chaque quartier de Chan Chan a été fondé par un souverain différent, 9 rois se sont succédés.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une pause déjeuner dans un « recreo », sorte de grand restaurant champêtre souvent autour des grandes villes et généralement ouvert du vendredi au dimanche, typique du Pérou.

Les péruviens y passent la journée profitant des nombreux équipements des « recreos » : piscine ludique, trampoline, terrain de foot et de volley et toutes sortes de jeux d’extérieur.

Pour Louis, Manu et moi, « cuy » (cochon d’Inde) rôti au menu… On adore !

Gabriel, Grégoire et Apolline opteront pour du canard … Pour eux, le « cuy », ça ne se mange pas !

Le tout arrosé d’une « limonada frozen », de l’eau avec du citron vert et du sucre, servie très frais.

Et les garçons peuvent même suivre en fin de journée sur la télévision du « recreo » le match de foot de la Copa America « Perú/Brasil » parmi les supporters péruviens. Quelle journée !

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous passons la nuit suivante à Pimentel, jolie plage où l’on peut observer comme à Huanaco la pêche traditionnelle avec les « caballitos de totora ».

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Une halte à Lambayeque, non pas pour son superbe musée malheureusement fermé le lundi, mais pour son « King Kong », gâteau fourré au « manjar blanco », confiture de lait. Très riche mais délicieux !

Nous faisons ressouder le porte-vélo qui a souffert lors d’un passage trop rapide sur un dos d’âne …

Dans ces pays d’Amérique du Sud, on trouve facilement à tout réparer et à petit prix: soudure, chaussures, informatique…

Pourquoi sommes-nous si réjouis sur cette photo ???

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Aujourd’hui, 14 juin, les dernières évaluations de Louis et Grégoire sont parties …

C’est les vacances pour les élèves … et les profs !!!

Apolline et Gabriel avaient terminé depuis un mois.

Au final, une année scolaire facile pour Apolline, Gabriel et Grégoire mais… difficile pour Louis !

Louis n’avait pas le niveau requis Cned au début de son CP, c’est donc au prix de beaucoup de travail et d’efforts qu’il termine finalement l’année avec un bon niveau CP …

Ah, j’oubliais de souligner la patience (lol !) de son prof particulier, Manu !!! On l’a entendu dire une centaine de fois dans l’année : « prof, c’est pas un métier pour moi »!!!.

Il faut souligner que les méthodes de lecture du Cned du CP ne sont pas particulièrement attrayantes pour les enfants, les textes n’accrochent pas l’enfant, l’apprentissage est décousu…

Franchement, on regrette fortement « Gafi », notre fantôme préféré !!!

Merci encore Nathalie pour tes précieuses méthodes d’apprentissage », les fameux « livres de Nathalie » qu’on a utilisé toute l’année pour Louis. Pour Gabriel et Apolline, tes livres étaient plutôt considérés comme des jeux, tant ils les trouvaient ludiques par rapport à ceux du Cned !

Louis dévore depuis quelques jours tous les « Tom-Tom et Nana » du camping-car ! La lecture, c’est maintenant acquis !!!

Nous continuons sur la Panaméricaine vers le nord le long de la côte Pacifique, toujours aussi désertique, nous traversons maintenant le désert de Sechura.

A hauteur d’El Alto, une route descend à travers les collines de sable parsemées de puits de pétrole et nous apercevons au large de nombreuses plateformes d’extraction de pétrole et de gaz.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Devant la baie de Cabo Blanco, se dresse le vieil hôtel Merlin où Ernest Hemingway aurait achevé « Le viel homme et la mer ».

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous assistons de bon matin au retour des bateaux de pêche à Cabo Blanco, les pêcheurs nous autorisent à pénétrer dans leurs installations, jusqu’à la jetée de déchargement du poisson.

Sur cette côte très poissonneuse, les bateaux partent à la pêche à la journée. Le poisson déchargé est rapidement vidé, parfois découpé en filet, et lavé. Ne disposant pas de chambres froides, tout le poisson part en suivant dans de petits camions vers les zones de vente.

Les pélicans, habitués à cette routine, restent à l’affût du moindre poisson lâché par les pêcheurs.

Nous apercevons mêmes quelques tortues qui réclament leur part du butin…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous poursuivons vers le nord par une piste côtière, mais là, ça ne passe plus …

Un tronçon de la piste est recouvert de sable. Le conducteur d’une moto-taxi, bloqué lui aussi, nous aide à déblayer. Il nous indique qu’il doit faire ça chaque jour, le vent ramenant perpétuellement le sable sur cette portion de piste…Mais aujourd’hui, c’est facile, on l’aide à pousser sa moto-taxi…

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Sur les recommandations des Lillibussiens, famille de voyageurs rencontrés sur le lac Titicaca, nous rejoignons la Reserva El Nuro pour nager avec les tortues vertes…Gilets de flottaison obligatoires.

Un moment merveilleux… qui n’empêche pas Apolline de hurler quand une tortue la frôle ! Il faut dire qu’elles sont impressionnantes !

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Nous arrivons en soirée à Zorritos, un village de pêcheurs sans charme particulier.

Gabriel me rappelle que se déroule en ce moment le match de foot de la Copa América, Argentine/Uruguay.

A peine garé, nous apercevons une télévision branchée sur le match. Ce n’est pas très compliqué dans ces pays de trouver une télévision qui suit un match de foot car ils sont tous fanas de foot et vivent les portes des maisons toujours ouvertes…

Nous sommes immédiatement invités par cette famille de pêcheurs à regarder le match.

Les murs de la maison sont en bois, le toit en tôle et le sol en terre battue.

A l’intérieur, nous sommes 12 à regarder le match avec le moteur du bateau au milieu de la pièce (c’est pour eux un objet de valeur qu’ils mettent en sécurité dès le retour de la pêche), les poules, le chat et le chien. Dans un coin, un évier et un réchaud à gaz posé sur le sol.

Ils nous invitent à dîner avec eux, poisson et riz au menu, comme quasiment tous les jours pour eux. Nous apportons bières et jus de fruits.

Les enfants poursuivent la soirée dehors avec les enfants du quartier.

Le lendemain, nous découvrons en plein jour le village de Zorritos et nous nous baignons dans les eaux chaudes du nord Pérou où le courant froid de Humbolt ne sévit plus.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

En repartant nous nous arrêtons à Caleta Grau pour acheter des filets de poissons à des pêcheurs. Ils rangent les filets en poches d’un kilo qu’ils vendent ensuite aux « cevicherías », les fameux restaurants où l’on sert le « ceviche », poisson cru mariné. A 2.50 E le kg de filets, on ne s’en prive pas…

Nous passons la nuit suivante à Puerto Pizarro, petit port de pêche le long d’une plage bordée par les eaux du golfe de Guayaquil. Au petit matin, nous assistons au retour des bateaux et à la vente du poisson.

28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord
28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord28/05/15 : de Nazca à la côte Pacifique nord

Le 18 juin, nous franchissons la frontière avec l’Equateur après Aguas Verdes.

Nous avons séjourné cinq semaines au Pérou, apprécié tout particulièrement les hauts plateaux andins et ses populations, notre séjour à Nazca et les villages côtiers du nord Pérou.

Un bémol concernant la gestion des sites touristiques : très chers et franchement peu de prestations en retour. Vu le niveau de vie d’une grande partie de la population qui « survit », on se demande à qui profite la manne du tourisme…

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard 06/04/2019 09:11

Très beau récit de voyage, j'ai adoré retrouver des endroits ou je suis allé il y a plus de 30 ans, et merci pour les photos elles sont superbes.