15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Publié le par FDT

Nous poursuivons en Uruguay sur 150 kms afin de lever des dollars pour notre change en Argentine. Seuls les distributeurs d’Uruguay proposent des dollars…

A la sortie de Bella Union, nous nous arrêtons à un « aérodrome agricole », spécialisé dans l’épandage sur les rizières.

L’Air Tractor peut amener 1500 l de traitement qu’il déverse en 30 mn sur les rizières.

Manu admire les Pawnee et Air Tractor, souvenir des années « pub aérienne » au dessus des plages basques et landaises …

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Nous avons un contrôle de douane en pleine campagne… Aucun problème, les douaniers uruguayens nous souhaitent même « buenas vacaciones » !!!

Dans la même journée, par 30°C, nous passons en Argentine au point frontière Salto/Concordia.

3 pays, Brésil, Uruguay et Argentine, dans une même journée…

Nous mettons le turbo pour notre rendez-vous avec les baleines à Valdès…

Nous passons la nuit dans un parc public au calme à l’entrée de la ville de Concordia.

Le matin, c’est une ambiance de dimanche en Argentine : dès 10H30, des argentins commencent à allumer les barbecues dans le parc, il y en a 24 au total, pour le traditionnel « asado ».

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Au bord des routes, c’est vente de cagettes de bois pour allumer les barbecues, et vente de poches de glace (hielo) dans les stations-service pour le maintien au froid des boissons.

C’est un dimanche classique en Argentine…

Nous reprenons la route mais sommes rapidement stoppés sur l’autoroute par un contrôle de l’omniprésente police argentine…

Papier du véhicule, permis de conduire et assurance… Toujours sans le sourire…

Mais, au bout d’une ½ heure de recherche vaine, il faut nous rendre à l’évidence : nous avons perdu l’attestation d’assurance...

Nous proposons à la police de la présenter dès demain, lundi, à leur bureau. Aujourd’hui dimanche, le bureau de notre assureur étant fermé, nous ne pouvons pas la récupérer…

Ils ne veulent rien entendre et continuent à nous menacer d’une amende de 1600 pesos.

Nous leur indiquons que nous continuons donc à chercher l’attestation dans le camping-car et que, s’il faut, nous y passerons la nuit…

Après réflexion, nous jouons notre carte « chères têtes blondes »…

Nous faisons sortir les enfants du camping-car (il fait 35°C à l’intérieur !) et les installons à l’ombre de la guitoune de police au bord de l’autoroute, indiquant aux policiers qu’il fait beaucoup trop chaud pour eux dans le camping-car…

Nous apportons aux enfants, boissons, gâteaux et livres pour passer le temps… Nous n'avons quand même pas osé prendre de photos...

Au bout d’1/2h, ce « camping improvisé » interpelle enfin le chef de la police qui daigne sortir de son bureau pour parler au policier qui nous a arrêté.

Et miracle …le policier nous indique alors que nous pouvons poursuivre, de manière exceptionnelle, notre route, sans amende bien sûr !!!...Ouf…

Payer pour des feux non allumés, d’accord, mais pas pour une assurance que nous avons…

Le soir, nous faisons halte à Gualeyguaychu que nous connaissons bien.

Nous profitons du lendemain pour effectuer le lavage du linge et récupérer l’attestation d’assurance.

Nous trouvons enfin une batterie à la bonne puissance et aux bonnes dimensions pour loger sous le siège.

Manu bricole un raccord de gaz pour pouvoir recharger lui-même les bouteilles de gaz argentines.

Nous repartons le lendemain en direction de la péninsule de Valdès.

Sur les conseils d’habitants de Gualeyguaychu, nous prenons la Ruta 5 qui traverse la Pampa, plutôt que la Ruta 3 qui longe la côte pour alimenter les grandes stations balnéaires du sud ouest de Buenos Aires.

Avant Zarate, nous traversons une grande zone marécageuse… Même les vaches ont les pattes dans l’eau…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Nous dormons à Suipacha.

Le lendemain, nouveau contrôle routier de la police argentine… mais cette fois-ci avec le sourire. Et ils ne nous demandent même pas l’attestation d’assurance…

Nous entrons dans la province de la Pampa.

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Nous enchaînons les kilomètres depuis notre sortie du Brésil…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Nous passons la nuit à Santa Rosa.

Le lendemain, en voulant se garer en ville, Manu accroche l’aile et le pare-choc d’une 4R…

On passe finalement la matinée au poste de police pour déclarer l’incident, ensuite les assurances se débrouillent entre elles : c’est la procédure en Argentine.

Nous avons également des dégâts sur le camping-car…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

C’est la loi des séries : la veille, la vitre latérale du camping-car avait été partiellement rayée par le rétroviseur d’un camion qui nous doublait (trop près !) à vive allure…

Enfin, ces préoccupations « bassement matérielles » ne viendront pas gâcher cette importante journée : Louis a 6 ans aujourd’hui !!!

Nous faisons halte dans la réserve naturelle « Parque Luro » où nous effectuons une balade d’observation des oiseaux pour le plus grand plaisir de Louis.

Reserva provincial Parque Luro
Reserva provincial Parque Luro
Reserva provincial Parque Luro

Reserva provincial Parque Luro

Nous admirons les loros de los palos qui nichent dans les troncs ou branches des arbres.

Loro de los palos
Loro de los palos

Loro de los palos

Puis les cotorras... Leur nid est occupé par plusieurs femelles d'où les entrées multiples du nid.

On aperçoit régulièrement ces nids en haut des pylones électriques ou des antennes.

Cotorra
Cotorra
Cotorra

Cotorra

Le hernero et son nid "en dur" fait d'herbe, sable et salive

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Le carpintero et le chinchero

Capintero et chinchero
Capintero et chinchero

Capintero et chinchero

Le soir, nous faisons halte dans le petit village d’Ataliva Rosa ».

De nombreux enfants viennent à notre rencontre.

Apolline et ses copines d’un soir…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Et Louis souffle ses 6 bougies sur une « Pasta Frola » typiquement argentine.

« Feliz cumpleanos » à notre bébé…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Scènes de joie…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Et voici notre compagnon de la soirée…baptisé "Bob" par Gabriel qui l'aurait bien amené en Tour d'Amérique...

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Le lendemain, nous poursuivons notre traversée de la Pampa.

Les paysages sont absolument superbes… et désertiques.

Sérénité garantie… à condition d’avoir le plein de carburant car nous ne trouvons pas de station-service pendant 200 kms…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Ushuaia approche…

Comme dit Louis : « on arrive en bas de la Terre »…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Nous entrons avec 28°C en Patagonie à Rio Colorado et passons au contrôle sanitaire.

Le camping-car est inspecté.

Pour éviter la contagion de la « mosca de los frutos » (mouche des fruits), certains fruits comme l’orange, la pêche et d’autres, sont interdits en Patagonie.

De plus, la Patagonie étant reconnue internationalement comme indemne de« fiebre aftosa »(fièvre aphteuse), l’importation dans cette région de viandes est interdite.

Après le contrôle intérieur du véhicule, un gaz est vaporisé sous le camping-car pour le désinfecter…

Entre Rio Colorado et Gal Conesa, nous traversons des salines…

Salines dans la Pampa
Salines dans la Pampa
Salines dans la Pampa

Salines dans la Pampa

Et encore de splendides paysages…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)
15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Et ces panneaux encore plus présents dans le sud du pays, qui rappellent que les Iles Malouines sont argentines…

15/11/14: de Bella Union (Ur) à Valdès (Arg)

Sur les cartes en Argentine, les Islas Malvinas sont même indiquées comme appartenant à l’Argentine !

Nous repensons à ce que nous disait Carolina, qui est argentine et que nous avions rencontrée à Matadeiro.

Pour les argentins, la Patagonie représente des épisodes douloureux de leur histoire : le massacre des indiens par les anglais, le pénitencier du bout de monde et le conflit des Malouines.

Nous nous arrêtons à 22H à Puerto Madryn pour rejoindre dès le lendemain la Péninsule de Valdès…

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saint-Martin 01/12/2014 20:20

Bonjour les voyageurs.
Nous nous sommes rencontrés sur la péninsule à Punta Norte. Les gersois ;-)
Nous allons vous suivre fidèlement lors de votre parcours et nous vous ferons coucou de temps en temps.
Bonne route et profitez de toutes ces merveilles.
Janick & Claude