29/09/14 : Les chutes d'Iguazu côté brésilien

Publié le par FDT

Sur près de 3 kms de long, 200 chutes environ, jusqu’à 70 m de haut, coulent au milieu d’une forêt tropicale (rien à voir avec Krka, Linda !). Ces chutes serpentent dans le rio Iguazu qui se jette ensuite dans le rio Parana, fleuve frontière entre l’Argentine et le Paraguay.

Une partie des chutes est au Brésil, l’autre en Argentine.

Les chutes sont à l’intérieur d’un parc naturel de plus de 600 000 km2 à cheval sur les 2 pays.

Nous pouvons admirer enfin un toucan et faire connaissance avec les coatis, en permanence à la recherche de nourriture laissé par les touristes (ils fouillent même dans les poubelles) …

Toucan et Coati
Toucan et Coati

Toucan et Coati

A la période où nous visitons, tout début du printemps, les chutes ont une couleur rougeâtre due aux pluies particulièrement fortes de l’hiver.

Un panneau indique que 40 ans auparavant, l’eau des chutes était toujours claire. Mais la déforestation massive de ces dernières années a laissé libre cours au ravinement des eaux sur la terre (rouge dans cette région), terre que l’on retrouve maintenant dans le rio.

La forêt ne joue plus son rôle d’ « éponge verte », qui retient l’eau en cas de forte pluie et la libère lentement vers les rio. La forêt n’est plus là pour réguler…

C’est un spectacle époustouflant que l’on peut admirer au plus près des chutes.

Grâce à l’appareil photo étanche de Gabriel (merci parrain !), nous réalisons de nombreuses photos.

Chutes d'Iguazu
Chutes d'Iguazu
Chutes d'Iguazu

Chutes d'Iguazu

Et la douche garantie sur les passerelles…

Douche brésilienne ...
Douche brésilienne ...

Douche brésilienne ...

A la fin de la visite, nous ne prenons pas le bus du retour mais effectuons les 4 kms à pied afin de sécher… Arrivés à l’accueil du site, nos vêtements ont effectivement séchés mais nous avons également été dévorés par les moustiques …

1 km à pied ça use ...

1 km à pied ça use ...

Nous reprenons le camping-car, franchissons la frontière vers l’Argentine et passons la nuit à Puerto Iguazu, ville charmante et calme à l’opposé de sa voisine brésilienne, Puerto Iguazu.

De Puerto Iguazu (Brésil), nous apercevons à la fois le Brésil (de l’autre côté du rio Iguazu) et le Paraguay (de l’autre côté du rio Parana) : c’est le point « 3 frontières », matérialisé dans chaque pays par une grande cheminée aux couleurs du pays (visibles avec de bons yeux sur les photos...).

On remarque sur les photos que les eaux rouges/marron du rio Iguazu (on entend le vrombissement des chutes à Puerto Uguazu) ne se mélangent pas à celles du rio Parana.

Des bacs effectuent les traversées d’un pays à l’autre.

Tres Fronteras
Tres FronterasTres Fronteras
Tres Fronteras

Tres Fronteras

Le lendemain, nous partons visiter une mine de pierres plus au sud.

Foz do Iguazu / Puerto Iguazu / Wanda

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nessa 10/11/2014 00:37

waou quelle aventure ! merci de ce partage!

ps: j'ai le même thème que vous sur ob et pour retirer les dates il faut cocher dans la configuration la case "Afficher de grandes vignettes en mode résumé"